Contactez moi

 

Des questions ?

Des idées ?

Envie d'échanger ?

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Linkedin #Tuto

Ce que j'écris

The digital theory

Linkedin #Tuto

admin

Déjà l'heure du deuxième tutoriel. Le 15 novembre dernier au CNAM, je parlais aux Master 2 en RH de l'utilisation de Linkedin pour travailler en collaboration. Cette intervention suivait un premier tutoriel sur les fonctions de base du réseau professionnel.

Voici donc mon tutoriel complet en deux parties, fonctions de base et partage de veille professionnelle ciblée.

Pour tous ceux qui ont déjà un compte je vous invite à directement passer à la seconde partie.

1. Le réseau professionnel le plus développé au monde

LinkedIn est un réseau social B to B dont le principal but est de permettre les connexions entre professionnels.

On y trouve de nombreuses fonctionnalités professionnelles : recherche d’emploi ou de candidats, de partenaires, de prestataires, de clients, etc… Comme sur tout bon réseau social, nous retrouvons aussi plusieurs éléments : un profil (présenté en partie sous la forme d’un CV), un carnet de contacts, un espace dédié l’envoi et la réception de messages, des groupes, un onglet de recherche…

Cependant Linkedin est surtout un outil dont l’utilisation permet d’être visible auprès de votre carnet de contacts, de rejoindre des groupes, d’échanger à propos de vos thèmes professionnels, de créer des publicités. Le réseau progresse rapidement et compte aujourd’hui (14/10/2013)  147 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 5 millions en France (devant Viadeo qui en comptabilise 4 millions).

2. Le Profil

Si vous souhaitez entreprendre des actions sur LinkedIn et ses 5 millions d’utilisateurs français (communication, visibilité, personal branding, e-réputation de marque, prospection, recherche de partenariats …), il convient tout d’abord de bien optimiser votre profil. C’est en effet une étape incontournable, et y passer du temps est loin d’être inutile. Suivez le guide !

2.1. Les infos de base

Nom, prénom, adresse électronique sur laquelle les membres de LinkedIn pourront vous contacter … autant d’éléments à bien renseigner ! Au sujet de la localité, bien que certains restent évasifs (en ne précisant que le pays, par exemple), soyez plus précis. En effet, l’absence de ces précisions peut décourager certains membres de se rapprocher de vous, ou tout du moins les ralentir … naturellement, cette propension au découragement varie grandement en fonction des individus, de la volonté de rapprochement, du secteur d’activité, etc. Dans le bénéfice du doute, soyez précis !

2.2. Expériences et formations

Votre principale vitrine, ce sont vos expériences et votre formation ! Il est donc important de soigner votre présentation. N’hésitez pas à donner plus de précisions sur vos derniers postes (dont celui en cours) : objectifs, résultats, mots clés … tous ces éléments, en plus de vous apporter une crédibilité supplémentaire, pourront également optimiser votre référencement sur le moteur de recherche interne à LinkedIn (il semblerait notamment que ça soit le cas des mots clés).

Vous avez un parcours atypique ? Qu’à cela ne tienne ! Il est recommandé de le valoriser : expériences humanitaires, humaines, associatives, caritatives … autant d’informations qui, si elles sont mises en valeur, vous donnent et une profondeur et l’occasion de vous démarquer. Enfin, inscrire l’intitulé exact de vos diplômes et/ou préciser les noms des écoles & facultés que vous avez fréquentées en y associant la ou les discipline(s) que vous y avez étudiée(s) est intéressant. En effet, il pourra permettre aux anciens élèves de rapidement vous trouver et vous identifier.

2.3. Le résumé

Lorsqu’un contact souhaite en savoir plus sur vous, c’est ce pavé textuel qu’il va lire en premier. Organisez-le de façon claire et efficace : mettez en avant vos points forts, passez rapidement en revue vos succès … Soyez par ailleurs bref : un paragraphe trop long décourage la lecture ! Là encore, l’utilisation de mots clés est une bonne approche.

 2.4. Votre photo de profil (« Pro » mais pas trop formelle)

Ajouter une photo augmenterait votre visibilité de 5% à en croire les informations officielles de LinkedIn. Surtout, elles permettront à votre interlocuteur de vous visualiser et donc d’être psychologiquement plus à même de vous écouter ou de faire un pas vers vous (l’absence de photo pouvant générer une certaine méfiance). Optez pour une photographie classique de votre visage … et, à moins que vous ne soyez sur un secteur qui autorise les fantaisies, restez sobre !

2.5 Liens vers les autres réseaux sociaux

Vous avez un compte Twitter ? Un blog ? Le site Internet du produit ou du service que vous souhaitez « vendre » à vos prospects sur ce réseau ? Mentionnez-le !  Il n’y a rien de plus frustrant que de vouloir en savoir plus … sans avoir de lien sur lequel cliquer.

2.6 Pour résumer

Avoir un profil LinkedIn, c’est bien. L’optimiser, c’est mieux ! Pour cela, il convient de se pencher sur : le détail de vos expériences passées et de votre formation,  votre résumé professionnel (où devront figurer des mots clés) , la photo que vous affichez, les liens vers vos autres espaces sur le web (site pro, site perso, profil Twitter …), la personnalisation de votre URL , vos compétences et enfin la sollicitation de recommandations .

3. Le carnet de contacts

Lors du précédent chapitre, nous avons compris qu’il ne suffit pas de remplir  deux ou trois champs et d’ajouter une  photo  pour  avoir  une  base  solide  sur  laquelle  construire  vos  relations  de  travail.  Mots  clés,  URL,  liens sortants, recommandations … autant d’éléments que nous avons appris à prendre en compte. Maintenant que vous avez un profil digne de ce nom, vous êtes tenté(e) par entrer en contacts avec de nombreux utilisateurs  de  ce  réseau.  Que  ce  soit  pour  élargir  votre  réseau  d’influence,  rechercher  de  nouveaux  clients, prestataires, etc. … toutes  vos  actions  seront  vaines  (ou presque)  si  vous  n’optimisez  pas  votre  carnet  de contacts.

3.1.  Contacts

Le carnet de contacts est le troisième onglet de la barre de menu de LinkedIn, première entrée. Assez facile à prendre en main, il se présente de la façon suivante : par défaut, vos contacts sont triés par ordre alphabétique. Il vous est ensuite possible de les rechercher :

3.1

-  Par le nom de leur entreprise -  Par le secteur d’activité

-  Par la localité géographique

3.2.   Les étiquettes

Plus  importantes  que  les  possibilités  de  tri  proposé  par  l’outil,  les étiquettes vous  permettent  de  classer  vos contacts dans des « tiroirs » que vous aurez vous-même nommés.

Exemple : vous recherchez à augmenter votre visibilité. Pour cela, vous allez vous adresser à des blogueurs, à des directeurs d’entreprise d’un secteur bien défini, et  à des experts... Vous créerez donc trois étiquettes  (blogueurs,  directeurs,  experts)  qui  vous  permettront  non  seulement  de  trouver  plus  rapidement  les bons contacts mais également d’être optimal dans l’envoi de messages groupés. La marche à suivre pour créer une étiquette est très simple : déroulez l’onglet « Étiquettes » sur la partie gauche de votre carnet de contacts, puis cliquez sur « Gérer » pour faire apparaître l’écran suivant. Le  choix  du  nom  des  étiquettes  dépend  amplement  de  vos  objectifs  sur  LinkedIn,  mais  aussi  de  votre secteur d’activité, de votre statut, etc. Une bonne classification de base pourrait être :

Anciens camarades de promotion / Anciens collaborateurs  / Anciens maîtres de stage /  Camarades de promotion actuels /  Blogueurs – influenceurs  / Contacts perso/ Clients / Prestataires…

3.3.  Trier ses contacts

Bien  trier  ses  contacts  se  révèle  incontournable … et, il faut l’avouer, assez fastidieux au début. Il est ainsi préférable, à chaque nouvel ajout, de tout de suite le qualifier plutôt que d’attendre que la pile de contacts non triés s’empile. Si vous êtes d’ores et déjà présent sur LinkedIn sans avoir créé vos propres étiquettes, il est plus que probable qu’il vous faille classer les relations que vous avez pu ajouter par le passé. Cette étape est d’autant plus importante qu’elle vous permettra, par la suite, de gagner en temps et en efficacité.

Pour trier un contact, il vous suffit de le sélectionner puis de cliquer sur « modifier les étiquettes». Pour être plus rapide, il vous est possible – comme c’est le cas sur la capture d’écran ci-dessus – de sélectionner plusieurs contacts d’un coup et de leur attribuer une ou plusieurs étiquettes.

3.4  Pour résumer

Dans la majorité des cas, le carnet de contacts n’est pas du tout optimisé. Pourtant, il est l’un des éléments fondamentaux. Optimisez-le en créant des étiquettes et en classant vos relations.

4.  La Messagerie

4.1 Messagerie très classique

LK-réception-2-250x194

Il ne faut pas se mentir : la messagerie de LinkedIn laisse assez peu de place à l’optimisation … L’unique conseil à donner est de vous servir de l’onglet de recherche pour  y déterrer vos anciennes  correspondances.  Bien  plus  simples  que  de  les  dénicher  dans  les  (très)  nombreuses  pages  de messages envoyés, il vous suffira d’inscrire un mot clé, voire le nom du destinataire. Pour le reste c’est une simple messagerie tout ce qui a de plus banal.

4.2  Invitations

Vous avez certainement remarqué qu’au-delà des messages « classiques », vous avez la possibilité d’avoir un aperçu des invitations en cours depuis la boite de réception. Au-delà de pouvoir accepter les invitations de vos nouvelles relations, le principal avantage est surtout de leur envoyer aussitôt un message pour engager la conversation, sans avoir à passer par le carnet de contacts ou leur profil.

4.3  Attention

LinkedIn est certes un réseau social, il n’en est pas moins capital de respecter quelques règles basiques de courtoisie (phrase d’introduction, formules de politesse, signature de vos messages…). De plus évitez tout type de spams en voulant ajouter des personnes que vous ne connaissez pas. Enfin faites bien attention au message que vous envoyez lors de l’invitation (ne pas laisser le message pré-rempli qui ne fait pas professionnel).

5.  L’onglet des recherches

Votre  profil  est  à  jour, votre  carnet  de  contact  est  optimisé, et vous avez récemment compris comment  utiliser efficacement la messagerie. Il est donc temps de rentrer dans le vif du sujet et de chercher de nouveaux contacts.

5.1.  Objectifs

Avant  toute  chose,  il  est  nécessaire  de  vous  pencher  quelques  instants  sur  vos  objectifs.  Pourquoi ?  Tout simplement pour savoir quel type d’interlocuteur vous allez rechercher.  Lancez-vous un blog et souhaitez-vous vous rapprocher de votre audience ? Comptez-vous  trouver  de  nouveaux  clients ?  Si  tel  est  le  cas,  à  qui  s’adresse  votre  produit  /  votre service ? Recherchez-vous des partenaires ? Un nouveau poste ? De quel type ? Autant  de  questions  qu’il  est  nécessaire  de  se  poser.  S’il  est  en  effet  (très)  facile  d’ajouter  à  tout-va  des internautes  à  son  carnet  de  contacts,  l’ajout  qualifié –  qui  doit  constituer  votre  démarche  –  est  un  peu  plus délicat.

5.2.  Recherche de personnes avec tri

L’un des principaux avantages de cet onglet de recherche est qu’il vous permet de trouver des contacts selon plusieurs angles (offres non prenium - gratuite)

Avec un compte premium, de nouvelles possibilités apparaissent :

- Tri selon l’appartenance à des groupes

- Tri selon le nombre d’années d’expérience

- Tri selon les centres d’intérêt

- Tri selon la taille de l’entreprise -  Tri selon le poste (cette fonctionnalité, comme la suivante, est en phase de bêta-test)

- Tri selon le « niveau d’expérience » (où, vraisemblablement, il est possible de n’afficher, par exemple, que les directeurs, ou que les CEO, etc.)

Effectuer une recherche en tirant profit des options de tri se révèle particulièrement efficace.

5.4.  Degrés de relation

LinkedIn repose sur les degrés de connaissance :

Un interlocuteur du 1er degré est d’ores et déjà en contact avec vous.Toutes ses relations  –  que vous n’avez pas encore ajoutées  –  apparaissent alors comme étant du 2nd degré.  Enfin, les contacts de ces dernières, plus inaccessibles, sont du 3e degré

Sur ce réseau, vous pouvez ajouter un nombre important de contacts au 2nd degré (contrairement à ceux du 3e degré). Aussi, si vous avez identifié une cible et que celle-ci est difficilement accessible (3e degré, voir plus), il est nécessaire de passer par l’ajout d’intermédiaires.

5.5.  Opter pour un compte prenium ?

Question fatidique : est-il nécessaire de passer sur un compte premium ?

Il faut bien avouer que les comptes gratuits sont globalement limités (nombre restreint de résultats de recherche qui pousse à l’utilisation très organisée des filtres notamment). Cependant, il reste possible de tirer parti de ce réseau sans passer par un compte payant. Il est donc  recommandé de  faire  vos  premières  armes  avec  un  compte  gratuit. En  fonction  de  vos premiers résultats, vous verrez si vous avez ou non besoin de nouvelles fonctionnalités, et pourrez alors passer – ou non – en premium.

5.6.  Pour résumer

Définissez  bien  vos  objectifs  et  vos  cibles en conséquence avant de vous lancer dans la  recherche de contacts, utilisez les filtres et options de tri, ne perdez pas de vue qu’il vous sera parfois nécessaire d’ajouter des relations  intermédiaires  pour atteindre un contact que vous avez identifié comme intéressant.  Enfin,  chaque  nouvel  ajout  dans  votre  carnet  de  contacts  se  doit  d’être classifié (avec  le  système d’étiquettes déjà abordé).

6. Groupes

Nous arrivons à la partie la plus importante pour le cours du 15 novembre. En effet il s’agit ici de se familiariser au fonctionnement des groupes sur lesquels je reviendrais pendant mon cours.

6.1.  Trouver des groupes et y accéder

Un  groupe  est  un  regroupement  d’internautes  autour  d’un  thème  bien  précis.  Sur LinkedIn, ces thèmes sont dans la majeure partie des cas professionnels ;  il peut ainsi s’agir d’un  secteur  d’activité,  d’entrepreneuriat,  d’associations de  professionnels,  d’une  compétence,  et  bien d’autres encore. Pour accéder à ces groupes, il vous suffit … de les rechercher !

Naturellement, il est possible de trier la recherche de groupes selon plusieurs critères :

Précisons enfin que certains groupes peuvent automatiquement être rejoints … tandis que d’autres nécessiteront une approbation de leur administrateur.

6.2.  Quels avantages ?

Nous aborderons cette partie lors du cours, elle sera décomposée en trois sous-parties : interaction, recherche  des  membres  et  curation.

6.3.  Création d’un groupe

Il vous suffit de cliquer sur «  créer un groupe » dans votre barre de menu, puis de vous laisser guider.

Quelques conseils :

Le nom de votre groupe est primordial … pensez à vous positionner sur un mot clé si possible peu utilisé mais pertinent,

Comme pour votre profil personnel, le résumé et la description sont autant d’opportunités d’être attrayant et d’inclure des mots clés,

Selon vos objectifs, il peut être intéressant de limiter l’adhésion à votre groupe (c’est notamment le cas si  vous  souhaitez  créer  un  club  VIP,  par  exemple).  Pour  ce  faire,  préférez  la  demande  d’adhésion  à l’adhésion automatique.

7. Viralité

L’intérêt de Linkedin réside aussi dans le post de contenus et l’échange avec les autres. Explorez donc votre fil d’actualité et n’hésitez pas à poster des commentaires pertinents. Cela augment votre visibilité et donc vos relations potentielles.

Pour ce qui est des publicités sur le réseau ou encore des applications à utiliser j’invite les plus perfectionnistes d’entre vous à faire un tour ici (le cours ne portera pas sur ces thèmes).

Nous passons à la seconde partie du tutoriel qui consiste à expliquer l'intérêt de Linkedin pour partager sa veille professionnelle.

Cette seconde partie est divisée en trois étapes  : Créer un groupe - Partager - Interagir 

1. Créer un groupe

Pour cette étape rendez-vous dans l'onglet "Centres d'intérêt" puis dans "Groupes" et cliquez sur "Créer un groupe". Ensuite il faut remplir ce formulaire classique et surtout en faisant attention à la partie "Accès" pour choisir si le groupe est public ou privé. Ainsi si le groupe est privé il vous permettra par exemple d'inviter tous vos collaborateurs pour parler d'un projet ou partager votre veille sur un sujet bien spécifique. En outre, si il est public il vous permettra de créer une communauté sur un sujet donné (voir à la fin du tuto).

2. Partager

Une fois le groupe crée, il est alors possible de partager du contenu comme sur n'importe quel réseau social. Ici vous pouvez partager des liens, ouvrir une discussion, ou même créer un sondage. Pour le cours du 15 j'avais choisis de partager un lien vers un document Google Drive pour faire un pont avec le premier outil que je leurs avait présenté.

3. Interagir

Enfin pour la dernière étape j'ai sélectionné un exemple pour illustrer la fonction d'un groupe d'échange sur Linkedin.

Je garde la même conclusion que lors du cours. "A vous de jouer !".

N'hésitez pas à partager, liker, commenter, tweeter .... 

Rendez-vous la semaine prochaine pour un tutoriel sur Twitter !